Les gammes pentatoniques à la guitare

Gamme pentatonique majeure Gamme pentatonique mineure

Si il y a bien une gamme à connaitre à la guitare, il s’agit de la pentatonique. Et c’est très souvent celle-là que les professeurs de guitare enseignent aux débutants et celles-là que les guitaristes autodidactes apprennent en premier.
Pourquoi ? Tout d’abord car elle est simple à mémoriser. Contrairement aux gammes majeures qui sont composées de 7 notes, la gamme pentatonique, comme son nom l’indique, n’est composée que de 5 notes (« penta » signifie « cinq » en Grec).
Du coup on se retrouve avec seulement 5 positions par tonalité à apprendre au lieu de 7. La penta est alors une des gammes les plus accessibles et on peut très rapidement commencer à la mettre en pratique pour composer des solos ou pour improviser à la guitare.

La gamme pentatonique pour des soli de légende

Mais attention, ici simplicité rime avec efficacité ! On ne compte plus les soli de légende basés sur ces gammes.
On peut citer entre autres :
- Le solo de Stairway to Heaven de Led Zeppelin en La pentatonique mineure
- Le solo de Nothing Else Matters de Metallica en Mi pentatonique mineure. On notera que James Hetfield enrichit son solo avec des notes supplémentaires comme le Fa# qui fait parti de la gamme de Mi mineure ou encore le La# qui fait parti de la gamme Mi blues.
- Le solo de Paranoid de Black Sabbath en Mi pentatonique mineure.

Comme nous venons de le voir, une caractéristique qui fait la force des gammes pentatoniques est leur grande polyvalence. Elles permettent de jouer pratiquement tout style de musique. Rock, Hard Rock, Blues, Jazz, etc… Tout cela devient accessible rapidement.

Les pentas serviront toute la carrière d’un guitariste. Jimi Hendrix s’en est servi toute sa vie et les plus grands ne s’en lassent pas, que ce soit Jimmy Page, Angus Young, Eric Clapton ou même Steve Vai !