Gamme chromatique

La gamme chromatique, sur le papier il n’y a pas plus simple. Très facile de retenir les notes : elles y sont toutes. Nos 12 notes, de DO à SI. En pratique bien entendu, elle est plus difficile à appliquer. On ne peut pas jouer n’importe quelle note n’importe quand, ce serait trop facile.

Définition de la gamme chromatique

La gamme chromatique est composée de 12 notes, séparées à chaque fois d’un demi-ton.

Do Do# Ré Ré# Mi Fa Fa# Sol Sol# La La# Si

On retrouve bien un demi-ton entre chaque note. Cette répétition fait qu’il est impossible de déterminer une tonalité de la gamme. En effet, quelque soit la tonalité choisie, celle-ci comportera les mêmes notes. On dit donc que la gamme chromatique est atonique.

Utilisation de la gamme chromatique

Avant tout, on peut se pencher sur l’aspect technique de la gamme. Les exercices sur les chromatiques sont très efficaces pour se délier les doigts, travailler la technique, la rapidité et la synchronisation main droite / main gauche. Elles sont également parfaites pour s’échauffer avant d’attaquer d’autres exercices.

Pour ce qui est de l’utilisation musicale il faudra en maitriser les subtilités pour l’utiliser à bon escient.
Il est très fréquent d’utiliser les chromatiques comme liaison ou transition, entre deux accords ou pour changer de tonalités lors d’un solo. Par exemple, sur une suite d’accords SOL SI, on jouera Sol Sol# La La# sur l’accord de Sol, et on terminera par le Si sur l’accord de Si.
Ainsi nous avons joué une chromatique de 5 notes. Nous somme sortis de la gamme mais cela ne sonne pas faux car nous avons commencé et terminé notre chromatique par les notes de l’accord. Les notes intermédiaires n’ont servi que de transition rapide.
Bien sur, on pourra en faire de même sur un changement de tonalité.

La gamme chromatique peut aussi servir à se rattraper après un plantage en pleine impro. Mais attention, c’est à double tranchant et le loupé peut s’empirer si on ne maitrise pas cette technique !

Schéma de la gamme chromatique

Ci-dessous le schéma de la gamme chromatique. Bien sur, on ne distingue pas de fondamentale pour les raisons évoquées plus haut.
Ce schéma peut être joué n’importe où sur le manche.

Gamme chromatique

Exemples d’utilisations de la gamme chromatique

On retrouve les chromatiques dans de nombreux morceaux, parfois bien dissimulées et très discrètes, parfois plus apparentes.
L’une des œuvres les plus célèbres mettant bien en évidence l’utilisation des chromatiques est « Flight Of The Bumblebee »

Dans le Metal on peut citer Slayer ou Dream Theater qui utilisent ce genre de plan. Bien audible dans l’intro de « Erotomania »

Pour continuer dans les grands classiques Jimi Hendrix utilise les chromatiques dans « Hey Joe »

Un dernier exemple pour finir, le très bon Chromazone de Mike Stern

facebooktwittergoogle_plus