La gamme blues à la guitare

Une gamme qui porte bien son nom. Mais ne nous laissons pas piéger, nous pouvons jouer bien plus que du blues avec cette gamme très polyvalente. Jazz, Rock, Metal… Il suffit d’écouter Kirk Hammett de Metallica pour comprendre qu’on peut jouer du Thrash Metal avec la gamme blues.
Bien entendu elle prend toute son ampleur dans le style qui porte son nom et sera idéale pour jouer un petit blues.

Construction de la gamme blues

Si les gammes pentatoniques sont fantastiques pour improviser, il suffit de très peu pour leur donner une nouvelle couleur. Une seule note supplémentaire à vrai dire.
En effet la gamme blues est identique à la pentatonique mineure avec une seule note en plus. Elle est du coup très facile à apprendre lorsque l’on connait bien les pentas. Nous avons toujours seulement 5 positions presque identiques aux pentatoniques avec notre note en plus.
Cette note supplémentaire est appelée « blue note » (note bleue en Français) ou encore quinte diminuée ou quinte bémol et c’est elle qui va donner la couleur blues.

En ajoutant cette note nous obtenons la construction suivante pour la tonalité de Do avec la blue note en rouge :

Do          Mi♭          Fa          Fa#          Sol          Si♭          Do
–     1,5T           1T          0,5T         0,5T         1,5T          1T

On peut entendre cette gamme dans de nombreux morceaux de tout genre. Chez les icônes du genre que sont Stevie Ray Vaughan, B.B. King ou encore Robert Johnson bien sur mais aussi chez des guitaristes de Jazz comme Django Reinhardt ou dans le Metal avec Zakk Wylde de Black Label Society  ou chez les guitaristes de Metallica avec James Hetfield notamment dans le solo de Nothing Else Matters où il utilise la gamme de Mi pentatonique mineure en y ajoutant sa blue note, le La#.

Choisissez une tonalité pour voir les différentes positions et obtenir plus de détails

facebooktwittergoogle_plus